Paire d'encoignures en laque de Coromandel, et vernis Martin

De forme galbée sur la porte, chacune est composée d'un panneau présentant un drapé rose dans lequel s'insèrent des cercles à motifs de volatiles et écritures chinoises. Le drapé s'ouvre, laissant apparaître des arbres, des maisons, des personnages ainsi que des animaux.
Les côtés incurvés encadrant chaque porte sont en vernis Martin, et ornés de fleurs et de feuillages.
Les encoignures sont ornées de bronzes ciselés et dorés tels que filets de bronze et chutes, sabots, encadrements, entrées de serrures et tablier.
Elles reposent chacune sur des petits pieds galbés.
Bronzes au « C » couronné, indiquant la période 1745 - 1749 où les bronzes étaient taxés.
Dessus de marbre en brèche d 'Alep.

Estampille de DELORME sur une des encoignures.

Epoque Louis XV.

DELORME (Adrien FAIZELOT-), reçu maître le 22 juin 1748, est l'un des remarquables ébénistes du XVIIIe siècle, établi Rue du Temple. Appartenant à la dynastie des FAIZELOT-DELORME, il fut fort réputé de son temps. Ses meubles sont, pour la première partie de sa production, ornés, tantôt de chatoyants décors en laque de Chine, de laque du Japon ou de vernis européens, puis ensuite souvent ornés de marqueteries géométriques ou de fleurs.

On retrouve des bronzes similaires sur une commode en vernis Martin estampillée de DELORME, conservée au Rijksmuseum à Amsterdam.

Dimensions :
Hauteur :95 cm - 37 ½ inches
Profondeur : 52 cm - 20 ½ inches
Largeur : 73,5 cm - 29 inches